Archives de catégorie : Humour

Le secret de productivité du père Noël auquel vous n’auriez jamais pensé !

Depuis de nombreuses années, le père Noël réalise le tour de force d’apporter leurs cadeaux à tous les enfants de la Terre, avec une marge d’erreur très faible, et le tout dans un laps de temps des plus restreints.

Qui n’a jamais remis en cause la possibilité de réaliser cet exploit ?

Il est certes de notoriété publique que celui-ci s’est adjoint l’aide de nombreux lutins (ceux-ci sont tous bénévoles apparemment), qui participent à toutes les étapes de la chaîne — de la commande à la distribution en passant par les différentes étapes de vérification du mérite du client et de fabrication du jouet — et dont l’efficacité n’est plus à prouver.

Cependant, tous ceux qui ont un jour eu à gérer ne serait-ce qu’une simple équipe de quelques personnes le savent : le père Noël ne peut pas à lui seul organiser le travail de ces dizaines, que dis-je, ces centaines de petits lutins.

Face à de nombreux questionnements, voire même quelques doutes à son encontre paraît-il, le père Noël a pris la décision de révéler l’outil sur lequel se base toute son organisation : Volunteo, l’application web de gestion des bénévoles. L’un des lutins a bien voulu le prendre en photo en pleine action :

Les lutins sont répartis dans de nombreuses équipes hiérarchisées, et le père Noël a même pu déléguer à certains d’entre-eux la responsabilité d’équipes entières (il indique tout de même que ceux-ci étant facétieux, il garde un oeil constant sur la page récapitulative des équipes, et contrôle régulièrement l’historique de l’activité globale, pour se tenir informé).

Nous avons même pu nous procurer un aperçu des équipes de lutins, il semble y avoir pas moins de 30000 équipes dédiées aux jouets ! De quoi faire pâlir nos événements sportifs et festivals les mieux organisés…

Les équipes de bénévoles du père Noël sur Volunteo

Qu’en pensez-vous ? Ce choix vous parait-il judicieux pour une organisation de cette ampleur ? En ce qui me concerne, les résultats de mercredi prochain me le diront ! 😀

Obligation de rémunérer les bénévoles en tickets restaurant

La nouvelle est tombée ce matin : le projet de loi sur la reconnaissance de la valeur des bénévoles dans les festivals a été accepté, et va être proposé au vote des députés dès demain mercredi 2 avril.

Mme Valérie Fourneyron, ministre des Sports, de la Jeunesse, de l’Éducation populaire et de la Vie associative, a annoncé ce matin que dans le cadre de la volonté gouvernementale de stimuler la participation du plus grand nombre à différentes actions de bénévolat, il va dorénavant être mis en place une rétribution proportionnelle à la quantité de travail fournie par le ou la volontaire.

Cette gratification ne pouvant être versée sous forme monétaire — il s’agirait dans ce cas d’une forme de salariat, qui ne pourrait échapper aux différentes taxes inhérentes à ce statut — le gouvernement, après des mois d’étude des différentes possibilités, s’est tourné vers les chèques déjeuner, plus connus sous le nom de tickets restaurant.

Ceux-ci offrent l’avantage d’être simples à utiliser, et ne requièrent aucune déclaration de la part des bénévoles. Le taux horaire définitif n’est pas encore arrêté, mais les rumeurs indiquent qu’il serait autour d’un ticket restaurant à 9,50€ par heure de travail bénévole, ce qui correspond au SMIC horaire depuis sa revalorisation du 1er janvier 2014.

Cependant, si ce tarif reste très honnête pour les organisateurs de concerts, de festivals, etc., on peut se demander si ce choix que fait le gouvernement aujourd’hui ne risque pas de mettre en péril le principe du bénévolat. En effet, si les bénévoles reçoivent une indemnisation minimum, peut-on encore parler de travail non rémunéré ?

Pensez-vous que ce soit une bonne idée ?

Crédit photo : John Marino